Interview – The Dø

Dans le cadre du festival Garorock, j’ai eu la chance d’assister à la conférence de presse de The Dø, un duo indie pop composé d’Olivia Merilahti et Dan Levy. Originaires de Paris, leur troisième album, Shake Shook, Shaken est sorti en septembre dernier. Ce troisième disque, joliment minimaliste et groovy laisse place à des mélodies prenantes au synthé et s’oriente plus que les deux premiers vers la musique électronique.

Qu’est ce qui fait la ligne conductrice de votre travail depuis le début autant vis à vis des albums que du live ?

Olivia : On n’a pas de recul là dessus, c’est toujours nos deux cerveaux qui travaillent, le même cœur émotionnel qui fonctionne et qui prend les décisions. La mise en danger est quelque chose qu’on aime faire, ne pas répéter des choses qu’on a déjà faites, découvrir des sons nouveaux en restant dans un contexte de chanson. Notre travail sur le live stimule notre travail en studio et inversement.

C’est donc une volonté de votre part d’évoluer vers plus de musique électro dans votre dernier album ?

Olivia : En fait on a attaqué des sons qui nous étaient complètement étrangers, c’était plus « comment faire avec des instruments virtuels ? » et on voulait voir jusqu’où on pouvait aller avec ces sons là. On avait ça dans l’oreille, on voulait tester nos chansons comme ça.

Vous avez dû vous couper du monde pour réaliser cet album, c’était une nécessité pour vous ?

Dan : C’était une volonté de ma part. J’avais envie de me concentrer uniquement sur cet album. Je n’y arrivais pas à Paris. J’aime bien être à la campagne et ne penser qu’a ça.

Sur la pochette de cet l’album, on vous voit menottés l’un l’autre. Comment vous définiriez votre relation ?

Olivia : Personne ne peut connaître aussi bien Dan que moi et vice versa, je pense qu’on est dans une connaissance totale de l’autre qui peut être gênante parfois mais qui peut permettre des choses qui ne sont pas possible avec d’autres personnes.

Dan : Par exemple, je vais penser très fort à un chiffre et Olivia va le deviner !

Olivia : Le sept ?

Dan : Exactement, voilà c’est ça notre relation. (rires)

Pourquoi avoir choisi de promouvoir ce nouvel album avec un court métrage ?

Olivia : Il n’est pas encore sorti donc ça n’est pas vraiment de la promotion. Cet album c’est le premier où on a vraiment réfléchi à une cohérence en terme de son. C’est pour cela qu’on voulait un titre un peu plus long qui reprenne plusieurs extraits d’une chanson comme ça on a l’impression de raconter une histoire avec un début et une fin.

Pouvez-vous expliquer vos choix au niveau de la scénographie de votre tournée sur Shake Shook Shaken ?

Olivia : C’est la première fois qu’on travaille en amont avec notre éclairagiste et décorateur. On a travaillé ensemble sur le design avec des références visuelles, d’architecture, de mode, de livre, de BD assez précises. On a beaucoup travaillé, un peu comme pour la préparation d’un clip. C’était important pour nous parce qu’il y avait quelque chose de plus visuel sur cet album là particulièrement.

Dan, tu as pris sous ton aile Jeanne Added qui vient de sortir un premier album acclamé. Quelle forme a pris cette collaboration par rapport au travail avec The Dø et que t’inspire son succès ?

Dan : Le travail que j’effectue avec Jeanne Added est complètement différent de celui que j’effectue avec Olivia parce que Olivia et moi, on est un groupe, on compose ensemble, il n’y a qu’une tête pensante.

Jeanne c’est une longue histoire, Elle m’a été présentée par Marielle Chatain qui joue avec nous et un jour on était en voiture avec Olivia et on est tombé sur un live à la radio qui était exceptionnel et très minimaliste. On a donc contacté Jeanne pour qu’elle fasse notre première partie. Je lui ai demandé pendant environs deux ans d’enregistrer son disque mais elle ne voulait pas. Elle a accepté de me laisser enregistrer quelques chansons, elle est venue à la campagne et on a commencé à enregistrer A War Is Coming. On a enchaîné avec tout l’album. On l’a fait en même temps que l’album des Dø.

Je suis vraiment heureux de ce qui se passe pour Jeanne aujourd’hui ! On l’a vu sur scène il n’y a pas longtemps et j’ai trouvé ça exceptionnel.

En attendant le court métrage qui devrait sortir dans les prochains mois, je vous conseille vivement de vous procurer leur dernier album, qui rendra l’attente moins difficile. Si vous avez l’occasion de les voir en live, allez-y, c’est la que la magie de The Dø s’opère. Stay tuned !

 Propos recueillis par Erwan Magdeleine.

Be first to comment