Interview – Kid Wise

Seulement quatre mois après la sortie de leur premier album « L’innocence », nous avons eu la chance d’interviewer deux des membres du groupe Kid Wise : Augustin le fondateur du groupe (chant & piano, à gauche) ainsi que Vincent le guitariste (à droite). Nous les avons rencontrés au festival Garorock à Marmande quelques heures avant leur passage sur scène.

Ces jeunes toulousains font de l’indie pop très progressif et envoutant. Pour vous donner une meilleure idée je vous laisse écouter leur morceau phare « Hope ».

Voici donc notre rencontre avec ces jeunes Toulousains pleins de peps qui tracent leur chemin !

Etant moi-même toulousain, je voulais vous demander ce qu’a représenté pour vous le « weekend des curiosités » de l’an dernier, n’a-t-il pas été pour vous un réel tremplin? (il s’agit d’un festival toulousain et de la première grande scène où le groupe a pu jouer)

Vincent : Déjà c’était un rêve, je me rappelle les années précedentes où nous nous rendions à ce festival en nous disant que si un jour nous pourrions y jouer cela serait génial, et la première fois qu’on y a joué c’était bien plus qu’un tremplin, c’était un rêve, que l’on a fait à six !

Cette scène vous a donc permis de vous lancer au niveau national non ?

Augustin : C’était le premier gros festival qu’on a fait je pense. Mais surtout c’est un véritable emblème vu que nous sommes toulousains. On a reproduit le même schéma avec la fête de la musique à la place du Capitole à Toulouse (c’est LA place de la ville rose). Donc voilà petit à petit on coche des cases de notre vie et là, Garorock, cela va être unique.

Avez-vous une certaine appréhension de vous produire au Garorock suite à ce qu’il s’est passé l’an dernier ?

Augustin : Une appréhension non, mais on a des comptes à régler avec ce festival vu qu’on devait y jouer l’an dernier mais le concert a été annulé à cause d’une alerte de tempête. En plus nous avons appris la nouvelle 15 minutes avant d’arriver donc nous avons été particulièrement déçus. Nous sommes donc d’autant plus remontés pour prendre notre revanche et faire un concert d’anthologie. Après il est évident que nous sommes tous un peu stressés comme avant chaque concert d’ailleurs, il faut l’avouer.

Je voulais vous demander si le nom de votre groupe Kid Wise (« enfant sage ») est en rapport avec le fait que vous ayez fait le conservatoire ?

Augustin & Vincent : « Rires »…

Augustin : Non, le nom « Kid Wise » évoque une certaine figure qu’on essaie de créer à travers notre musique et qui n’est pas en rapport avec le conservatoire, qui caractérise un personnage avec une âme d’enfant mais les yeux matures et éveillés sur le monde. En fait « sage », tout le monde le prend comme quand on dit à son enfant ou à un petit chien de rester sage et de se tenir en place. On a plutôt choisit ce mot car c’est pour nous une quête spirituelle d’atteindre la sagesse à travers la musique.

Comment définiriez-vous l’origine de votre groupe ?

Vincent : Je dirais de l’amitié et de la simplicité. On travaille tous les six de manière très spontanée, les choses ne sont pas réfléchies avant. Par exemple au nouvel an quand tout le monde était un peu allumé, Augustin s’est mis au piano, tout le monde s’est mis autour, on a chanté et ça a créé l’ébauche d’un morceau.

Une petite dernière question un peu plus personnelle, vous allez faire quoi trois minutes avant de monter sur scène ?

Augustin : On va se prendre dans les bras, on va se dire des choses que je ne peux pas vous répéter ici, on va se cogner les crânes et on va crier très fort pour expulser toutes l’énergie négative et être à fond sur scène !

Vincent : Et il y aura aussi un petit morceau d’introduction avec notre ingénieur du son qui nous détend beaucoup avant de monter sur scène, donc on danse aussi derrière.

Et on n’aura pas droit à cette petite danse sur scène ?

Augustin : Non, elle sera en coulisse, vous aurez juste droit à la musique… « Rires »

 Propos recueillis par Antoine Corbeaux

Be first to comment